Ça ne se dit pas

Marie Le Galès publie chez Edilivre un ouvrage intitulé Ça ne se dit pas. Il traite d’une question linguistique associée au deuil périnatal : il n’y a pas de mot pour désigner le parent endeuillé. Plus d’information ici.

Résumé

Dans une bouleversante «lettre au monde», Marie Le Galès sollicite différents experts (linguiste, anthropologue, historien…) pour les confronter à une aporie de la langue française : contrairement à la veuve ou à l’orphelin, pour le parent privé de son enfant, «il n’existe pas de mot».

Sa diatribe énonce avec sobriété et une grande sensibilité, la solitude dans laquelle se trouve le « parent orphelin », isolé par cette impossibilité d’exprimer sa «vérité» avec un mot adéquat.

Catherine Ruchon

Docteure en sciences du langage Spécialité Analyse du discours Membre associée Pléiade

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook


Publié par

Catherine Ruchon

Docteure en sciences du langage Spécialité Analyse du discours Membre associée Pléiade

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.